Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • André Chassaigne
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale

Recherche

Le site Internet du député

SiteAndreChassaigne.PNG

Retrouvez toutes les interventions à

l'Assemblée nationale sur le site Internet.

Facebook

Dailymotion

Livre

Terrecommune

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 10:22

 

 Dans un courrier daté du 27 octobre dernier, les députés du Front de Gauche proposaient au Président de l’Assemblée nationale d’organiser un vote sur la reconnaissance de l’Etat palestinien sur la base de la proposition de résolution qu’ils avaient déposée en septembre 2012. Cette initiative nous semblait essentielle et urgente pour ouvrir un espoir de paix face à l’échec des négociations israélo-palestiniennes et pour assurer le droit du peuple palestinien à disposer d’un Etat, comme l’exige le droit international.

 Comme nous l’indiquions dans ce courrier, renforcé par une tribune publiée le 12 novembre sur Libération.fr, « le moment est venu de procéder à ce geste fort, si la France ne veut perdre de son crédit au Proche-Orient et sur la scène internationale. » Car, « en rupture avec sa tradition et sa vocation, la France se complaît dans un attentisme qui vire au silence complice. Jadis actif et audacieux, notre pays semble s’être résigné à la logique implacable du rapport de force et du fait accompli. » Nous ajoutions aussi que « la France ne peut rester en retrait. Or, elle donne l’impression de ne plus assumer son rôle historique de protection des droits de l’homme, de ne plus incarner son message universel en faveur de l’émancipation des peuples. Du reste, elle doit se montrer à la hauteur de sa responsabilité de membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et de pilier de l’Union européenne. »

 Aussi, c’est avec une grande satisfaction que nous avons accueilli la décision de la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale d’inscrire enfin la reconnaissance de l’Etat Palestinien à l’ordre du jour du vendredi 28 novembre. Ces dernières semaines, à la suite de la proposition de résolution n°201, déposée par les députés Front de gauche en 2012 et relayée par les sénateurs communistes, plusieurs initiatives parlementaires à gauche viennent en effet de renforcer le mouvement en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien : le groupe écologiste a rédigé une résolution en ce sens le 7 novembre dernier, puis le groupe socialiste après d’innombrables tergiversations et dans l’urgence en vue du débat du 28 novembre.

 Nous avons par conséquent proposé que ces trois résolutions parlementaires portant reconnaissance de l’Etat palestinien fassent l’objet d’une discussion commune. Lorsque plusieurs textes parlementaires ont un même objet, il est en effet de coutume, au sein de notre assemblée, de procéder à une telle discussion commune. Sur ce sujet de très grande importance pour notre politique étrangère, sur lequel les hommes de paix et de justice qui siègent sur tous les bancs peuvent se retrouver, notre initiative donnera plus de force encore au vote de l’Assemblée nationale. Elle offrira à notre diplomatie une assise forte pour porter le message universel de la France en faveur de l’émancipation des peuples et de la coexistence pacifique des Etats palestiniens et israéliens.

http://www.liberation.fr/monde/2014/11/12/reconnaitre-l-etat-de-palestine-une-urgence_1141327

http://www.liberation.fr/monde/2014/11/12/reconnaitre-l-etat-de-palestine-une-urgence_1141327

Partager cet article

Repost 0
Publié par André Chassaigne
commenter cet article

commentaires

coursolle 17/11/2014 20:38

soyons réalistes et redevenons ce grand pays des droits de l homme.La palestine existe puisqu il y a des Palestiniens Chaque pays doit avoir ses habitants,son territoire ,sa langue et notre reconnaissance.un point c est tout.nul besoin d ergoter pendant cent ans pour prendre une décision aussi simple§

Ernoux 17/11/2014 11:47

Ne soyons pas plus royaliste que le Roi . avant de créer la 5 éme république , De Gaulle à qui nous ne pouvons pas retirer une vision pour la France avait cautionné 2 pays en Palestine , reconnu la République démocratique de Chine, qui était isolé des pays du bloc capitaliste , , mais cohérent avais quitter , notre représentativité avec l ' Otan . Alors Oui La France serait grandi de reconnaître un état palestinien , dans les frontière de 1967 , diplomatiquement . Dommage que le " consensus socialiste " en soit incapable , bloquer par "ses " synthèses .