Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Ouvrons l’ère du commun

 Je me réjouis que le résultat final de la primaire socialiste exprime nettement le rejet de la dérive libérale de la politique voulue par François Hollande et mise en œuvre par Manuel Valls. Il confirme aussi que les députés du Front de gauche ont eu raison de s’opposer fermement, depuis 2012, aux projets de loi régressifs portés par le gouvernement, qui concrétisaient le renoncement à affronter la domination de la finance.

 C’est aussi un signal fort qu’il est possible de reconstruire une gauche de combat qui amène du progrès social, économique et environnementale. Cette démarche a été la nôtre avec les députés écologistes et socialistes qui se sont désolidarisés en cours du mandat des choix gouvernementaux. Aussi, avons-nous multiplié avec eux des actes politiques convergents jusqu’à notre tentative commune de censurer le gouvernement pour rejeter la loi travail.

 Aujourd’hui, dans le même sens, il est indispensable de faire converger dans leur diversité les idées anti-libérales et de transformation de la société.

 J’émets le vœu que ces convergences se concrétisent dès les élections présidentielles en dépassant les clivages contre-productifs face au danger que représentent la droite de Fillon et l’extrême droite de Marine Le Pen.

 Le peuple de France, le monde du travail attendent un sursaut, un sursaut unitaire de la gauche sociale, écologiste et humaniste. L’heure est au rassemblement de toutes celles et tous ceux qui s’en réclament : communistes, socialistes, insoumis, écologistes, progressistes.

 Dans les semaines qui viennent, mettons en débat collectivement nos orientations et nos propositions de rupture avec les politiques d’austérité. Poursuivons dans la durée ce travail de fond, qui ne doit surtout pas s’arrêter à la veille ou au lendemain des élections, mais qui doit voir loin pour construire la France, l’Europe, et le monde de demain.

 Le meilleur de la gauche peut mettre en échec le libéralisme de Macron et les desseins anti-sociaux, liberticides de la droite et de l’extrême droite. Il est temps d’ouvrir l’ère du changement radical et du commun dont le peuple de France a besoin, pour une république nouvelle, fraternelle, égalitaire et démocratique.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Besse Daniel 01/02/2017 10:46

Bonjour!
Nous respirons tous de l'air ,il est en abondance et il est gratuit. C'est donc une valeur d'usage.
Par contre si je veux une bouteille d'air comprimée je paie . C'est une valeur marchande.
Pourquoi?
Parce qu'il y a du travail vivant ( salarié ) contenu dans la fabrication de la bouteille et pour mettre l'air dedans.
C'est donc le temps de travail vivant socialement nécessaire pour faire le produit qui détermine la valeur d'échange d'ou est tiré le profit.
Avec la révolution informationnelle en cours , l'automatisation des entreprises le travail vivant (salarié) a tendance a disparaitre.
Le temps de travail vivant devenant très faible , il y a quasiment plus de valeur d'échange d'ou est tiré le profit . Mais tout comme l'air en abondance ,reste la valeur d'usage .
Le capitalisme se nie donc.
Je pense que si j'ai bien compris , il n'y a meme plus de place pour un programme social démocrate comme cela a pu se faire avec le CNR ( mis a part la sécu ) .Il ne peut plus y avoir de compromis capital - travail .
De plus la planète etant un produit fini on ne peut plus puiser a l'infini ses ressources .On puise plus que ce qu'elle peut regénérer.
On ne fait pas suffisamment ressortir ces contradictions.
Aujourd'hui la visée doit etre le communisme , voir écomunisme.
Les pays qui s'en réclamé ne pouvaient pas le faire , car trop arriérés dés le départ. C'est ce que nous payons aujourd'hui . Beaucoup de gens pensent encore que nous défendons le modéle soviétique .C'est ce qui nous plombe ,et les médias entretiennent bien la chose.Mais la crise est la , l'etau se referme ,la taupe creuse encore.
SALUT !