Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Voeux du PCF 63 et de nos candidat-e-s aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

 

En cette nouvelle année, la Fédération PCF du Puy-de-Dôme, avec ses candidat-e-s aux législatives, présente ses vœux de paix, de solidarité, de luttes et de conquêtes sociales. Après 2016 qui a vu les logiques de guerre se renforcer, l'élection du réactionnaire et dangereux Donald Trump aux Etats-unis, l'affirmation d'un pouvoir toujours plus autoritaire en Turquie et la décision du Brexit par les Britanniques, nous avons terriblement besoin d'entrevoir une éclaircie dans un ciel également assombri en France par la barbarie des attentats.

Au terme d'un mandat désespérant de François Hollande et de sa majorité, qui ont trahi les engagements pris devant les Français en 2012, le pire est à redouter pour l'année qui s'ouvre. Le scénario catastrophique d'une droite dure et d'une extrême droite se partageant le pouvoir est aujourd’hui bien réel.

A l'image de la mobilisation de l'année dernière contre la loi El Khomri, une majorité de français-e-s refuse la voie de régression, d’austérité et de repli contenue dans le programme de François Fillon et de Marine Le Pen.

En appelant à voter Jean Luc Mélenchon à l'élection présidentielle, c’est pleinement conscient des dangers de la situation politique du pays, que le PCF a fait un choix de responsabilité, au service du rassemblement des forces progressistes. Troisième parti politique de France, en nombre d'adhérents et d'élus, le PCF était en capacité de présenter une candidature à l’élection présidentielle, mais a une nouvelle fois privilégié l’appel à une convergence des luttes et des forces en 2017, tout en s’engageant pleinement dans une campagne autonome pour sortir le pays de la spirale de l’austérité et du renoncement.

Rassembler la gauche sur des propositions fortes

Enrichis par la grande consultation citoyenne menée auprès de centaines de milliers de personnes le printemps dernier, nous engageons de front les campagnes présidentielle et législatives autour d’une série de propositions fortes :

- La priorité des priorités, est bien de mettre fin à l’impuissance politique volontaire face aux grands groupes financiers mondiaux et à la loi de l’argent en reprenant le pouvoir sur la finance et pour une meilleure utilisation de l'argent. Il faudra pour cela prendre dès 2017 des mesures radicales pour stopper l’évasion fiscale qui fait perdre 80 milliards d’euros chaque année au budget de l’Etat, et créer un véritable pôle public bancaire autour de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque publique d’investissement, de la Banque postale, des banques mutualistes et coopératives et de banques nationalisées. Ce pôle public impulsera un nouveau crédit sélectif pour l’investissement et l’emploi.

- La lutte efficace contre le chômage de masse et la pauvreté passe par un investissement massif pour l'emploi et la formation, en abrogeant tout d’abord les lois El Khomri et Macron, et en mettant en œuvre un véritable plan national de réindustrialisation du pays, piloté par une planification rénovée et démocratisée, au service de l’innovation, de la transition écologique, du développement de l’économie sociale et solidaire. Il faut également rendre effective l’égalité hommes-femmes en commençant par le renforcement de la loi sur l’égalité salariale en la rendant beaucoup plus contraignante.

- Agissons également dans les actes pour une France protectrice et solidaire, avec la création d’un service public de sécurisation de l’emploi et de la formation assurant un revenu, un emploi ou une formation, tout le long de la vie professionnelle, sécurisant notamment les jeunes et les seniors, avec le renforcement de nouveaux moyens et de nouveaux droits pour notre Sécurité sociale, incluant notamment un grand plan de mobilisation pour l’hôpital public et les structures publiques de santé et de la dépendance. Il s’agit également de concrétiser enfin une véritable réforme fiscale en rendant l’impôt plus progressif et solidaire.

- La Vème République à bout de souffle, il nous faut nous engager pour un véritable renouveau politique et démocratique : en supprimant l’élection présidentielle ; en inscrivant dans la Constitution la participation et l’initiative citoyenne comme droit fondamental ; en instaurant la proportionnelle à toutes les élections pour redonner une vraie légitimité démocratique aux différentes sensibilités.

- La question européenne est également un enjeu majeur qui ne saurait être balayé du débat public à coup de démagogie et de calculs politiciens. Oui, nous réaffirmons l’urgence de transformer en profondeur l’Europe vers un modèle d’intégration solidaire et coopératif en dénonçant le pacte de stabilité, en engageant la renégociation du traité budgétaire et des traités européens, en réformant les statuts et missions de la Banque centrale européenne et en soutenant la proposition d’une Conférence européenne sur la dette et la création d’un Fonds européen de développement social, écologique et solidaire dédié aux investissements et services publics et à la relance de l’emploi, de l’industrie, de la formation. Ce fonds peut être largement alimenté par la BCE qui vient d’injecter plus de 1000 milliards d’euros donnés aux banques privées sans contrepartie.

Des candidat-e-s à l’engagement reconnu, prêts à poursuivre leur action locale dès demain comme député-e-s à l’Assemblée nationale

À partir des réalités concrètes vécues sur nos territoires et des besoins exprimés par nos concitoyen-ne-s, les candidat-e-s communistes aux élections législatives incarneront ces grands objectifs politiques dans une démarche originale et novatrice.

Ils veulent être des futurs députés au service des citoyen-ne-s et de leurs besoins du quotidien, en s'appuyant sur la population, les associations, les organisations syndicales, les acteurs économiques, les élu-e-s de nos territoires. Il n'est plus possible que des député-e-s soient à la solde d'un Président de la République et le « petit doigt sur la couture du pantalon » face à un gouvernement autoritaire. Le bilan de nos 10 député-e-s communistes et du Front de Gauche (cf. Rapport d’activité 2012-2016) témoigne de ce travail de fond et sans concession, comme hommes et femmes relais des luttes, porteurs d’avancées sociales concrètes pour le quotidien, et force de résistance face aux choix d’austérité européens et nationaux.

C’est en s'inspirant des batailles menées notamment par André Chassaigne à l'Assemblée Nationale, que nos candidat-e-s sur chacune des 5 circonscriptions du département sont déterminés à rassembler très largement les habitants de nos territoires dans le sens du progrès et de la justice sociale. L’offre publique de rassemblement qu’ils mettent en avant ne se construit pas sur le seul soutien à telle ou telle écurie présidentielle, mais bien sur le besoin de porter du neuf et de la cohérence pour toute la gauche, et sur un ancrage solide comme élus locaux et citoyen-ne-s engagés et reconnus pour leur engagement de longue date. Les communistes du département mettent donc à disposition des Puydômois-e-s les candidatures de :

  • Sur la 1ère circonscription, Cyril Cineux, maire-adjoint de Clermont-Ferrand, Vice-Président de la Communauté Urbaine, était déjà candidat du Front de gauche en 2012 sur la 1ère circonscription. A la tête du combat pour la gratuité des transports publics sur l’agglomération, il veut poursuivre son action au service de toutes et tous. Partisan d'une autre façon de faire de la politique, il sera un candidat et un député qui co-élaborera avec les habitantes et les habitants du territoire les réponses aux besoins des populations. Défenseur des services publics et de l'emploi industriel, il sera aussi le porte parole de celles et ceux qui luttent.
  • Sur la 2ème circonscription, les communistes suspendent la candidature de Boris Bouchet au profit de la construction de candidatures de rassemblement unissant le PCF, l’Espace citoyen des Combrailles et la France Insoumise, incarnées par Pascal Estier de l’Espace citoyen et Amandine Villain, jeune communiste riomoise.
  • Sur la 3ème circonscription, Christine Thomas – Bichon, conseillère municipale de Beaumont, très engagée dans la défense des services publics sur cette circonscription.
  • Sur la 4ème circonscription, Catherine Fromage, mariée, mère de 2 enfants, fonctionnaire catégorie C au ministère de l’agriculture, est maire-adjointe de Vic-le-Comte en charge des affaires scolaires, conseillère communautaire Mond'Arverne Communauté, et conseillère régionale Auvergne – Rhône-Alpes, participe aux commissions agriculture, viticulture, forêt, agro-alimentation ainsi qu'enseignement supérieur, recherche et innovation. Militante FCPE et CGT.
  • Sur la 5ème circonscription, André Chassaigne, député sortant et Président des Députés Front de Gauche et du groupe de la Gauche démocrate et républicaine à l’Assemblée nationale et Eric Dubourgnoux, député-suppléant sortant et maire de Saint-Gervais-sous-Meymont.

Ouverts et rassembleurs, ils iront à la rencontre du plus grand nombre dans les entreprises, dans nos campagnes, dans nos quartiers pour porter et partager ce projet et une autre façon de faire de la politique, au plus près des gens. A l’image du député qu’est André Chassaigne sur la 5ème circonscription, chacune et chacun de nos candidats aspire à être demain à ses côtés, de leur circonscription jusqu’à l’Assemblée nationale, pour qu’une gauche qui ne trahit pas, une gauche offensive et rassembleuse puisse porter le renouveau du progrès humain, social, et écologique.

Télécharger le texte de la conférence de presse ici.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

SNOWDEN 24/01/2017 19:43

Et pourquoi ne ds-tu pas que cet anticommuniste forcené de Mélenchon présente des candidats de sa secte FI contre les élus et candidats PCF?