Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Message de soutien aux cheminots en lutte en gare de Clermont-Ferrand le 14 mai 2018

Dans cette belle journée de luttes, un souvenir m'envahit. 

Celui d'une journée de printemps, il y a 8 ans, au cours de laquelle une marée cheminote avait envahi le Conseil Régional d'Auvergne non loin d'ici pour mettre en échec la libéralisation du rail. 

A l'époque, au terme de 20 jours d'un mouvement régional inédit, vous aviez bloqué la création d'un opérateur ferroviaire de proximité dont l'unique objectif était de se substituer au Fret SNCF. 

Comme aujourd'hui c'est l'obsession du dumping social, de la rémunération des intérêts privés et de la marchandisation de nos biens communs qui guide ces choix insensés qui vont à l'encontre de l'intérêt général.

La volonté du Président des riches est claire : privatiser la SNCF « à la découpe », morceau par morceau.

Cette libéralisation de nos services publics, elle a déjà démontré toute son inefficacité et sa nocivité. 

Depuis 12 ans que le secteur du fret ferroviaire est ouvert à la concurrence en France, vous êtes les premiers témoins de cet immense gâchis social, économique et environnemental. 

Des millions de semi-remorques en plus sur nos routes, des pertes d'emplois par dizaines de milliers, des savoirs et compétences abandonnés, des centaines de gares fermées : voilà le modèle qu'entendent nous imposer Macron et son gouvernement avec un prétendu pacte ferroviaire qui signifie la mise à mort de l'entreprise publique SNCF. 

Mais depuis 40 jours ce pouvoir arbitraire aux ordres du MEDEF est confronté à une résistance inattendue.

Déterminés, lucides, courageux, les cheminots en lutte s’inscrivent dans les mobilisations qui se sont multipliées ces derniers mois dans les hôpitaux, les EHPAD, la fonction publique, chez les retraités ou encore dans les universités et les lycées pour dénoncer l'injustice des choix du président des riches. 

Cette confluence des luttes révèle une convergence forte : la défense de l’intérêt général.

Bien que les médias dominants cherchent à taire la possibilité d'une alternative, d'autres orientations sont possibles pour le bien commun : les points de négociations proposés par l'intersyndicale cheminote mettent à mal la stratégie gouvernementale basée sur la division des travailleurs. 

Tous ensemble, rejetons le piège de l'opposition entre travailleurs du privé et du public, entre actifs et retraités, entre salariés et privés d'emploi. 

Ce mois de Mai est loin d'être fini et il ouvre de belles perspectives. 

Car dans le prolongement de cette journée de grève massive que vous avez décidée de reconduire pour la prochaine séquence, une forte mobilisation de la Fonction publique s'annonce pour le 22 Mai. Quelques jours plus tard, samedi 26 Mai, c'est une marée populaire avec des manifestations qui s'organisent un peu partout en France. 

D'ici là je suis convaincu que la consultation interne des cheminots, lancée cette semaine à l'initiative des organisations syndicales, va continuer d'enfoncer le coin dans un projet de réforme du ferroviaire complètement bâclé et dont une immense majorité de nos concitoyens mesurent qu'elle n'améliorera pas leur quotidien bien au contraire. 

D'ailleurs ce sentiment est particulièrement fort dans notre région avec une fragilisation du rail qui menace de prendre une tournure critique et définitive si le fond de cette réforme ne change pas radicalement. Qu'on se le dise : cette légitime révolte marquée du sceau de l'intérêt général ne se satisfera de quelques petits aménagements. 

C'est un tout autre avenir que nous souhaitons pour la SNCF entreprise publique, service public, car si certains veulent la descendre, nous on la défend !

Le PCF et ses parlementaires demandent solennellement au gouvernement de suspendre la réforme de la SNCF, et de consulter les Français par voie de référendum.

Les Français ont droit à un débat public, contradictoire.

L’avenir de la SNCF, c’est l’avenir de la mobilité et de l’aménagement du territoire, un enjeu crucial du point de vue environnemental. On ne peut brader la SNCF d’un trait de plume, sans un véritable débat national.

Vous pouvez compter sur le soutien sans failles des communistes et de leurs parlementaires.

Votre lutte est celle du peuple de France.

Votre lutte est la nôtre !

Message de soutien aux cheminots en lutte en gare de Clermont-Ferrand le 14 mai 2018
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article