A la disposition du peuple de France

Publié le par André Chassaigne

 

    Le peuple de France dispose aujourd’hui d’un Parti communiste en bon ordre de marche pour les échéances décisives de 2012 et pour répondre aux attentes de toutes celles et ceux qui sont en souffrance. Cette unité des communistes, avec leur capacité de conviction et d’action, est la seule garantie d’en finir avec la mal vie pour construire un avenir libéré des forces de l’argent.

 

    Les conditions du débat indispensable sur la conception du Front de gauche et sur la démarche qu’il doit porter dans les mois et années à venir ont été clarifiées par la décision de la Conférence nationale de responsabiliser tous les communistes. C’est un acte décisif qui permet aujourd’hui de nous rassembler autour d’un objectif politique commun avec les élections présidentielles puis législatives de 2012.

    Je prends acte de la décision majoritaire des communistes, qui s’est construite sur la base du contrat politique travaillé avec les partenaires du Front de gauche. Cet accord d’ensemble comporte les orientations politiques et la conception de la campagne, ainsi que le programme populaire et partagé. J’espère qu’il sera rapidement finalisé par la conclusion de l’accord sur les législatives, dans le respect de chacune des organisations, garantissant ainsi l’implication de toutes les forces du Front de gauche et le soutien à ses candidates et candidats sur l’ensemble du territoire.

 

    Comme je l’ai affirmé tout au long de la période de débat sur les différentes candidatures, je m’engage pleinement dans la perspective d’un large rassemblement des Françaises et des Français autour de notre ambition commune et du programme populaire et partagé. Afin d’accentuer la dynamique de rassemblement du Front de gauche, je suis toujours convaincu que l’implication populaire doit être un axe déterminant de notre campagne pour construire les contenus de la transformation sociale et écologique que nous voulons.

    C’est par ce travail de fond sur les consciences que nous pourrons au mieux concrétiser notre volonté d’un autre projet de société. Amplifions pour cela notre construction politique collective, encourageons l’action et l’engagement du plus grand nombre, appuyons toutes les luttes et tous les combats qui se font jour. Soyons donc audacieux pour sortir du formatage de la politique-spectacle ! C’est en initiant réellement une pratique répondant aux nouvelles attentes populaires que nous redonnerons à la politique ses lettres de noblesse et que le Front de gauche prendra une dimension nouvelle, dépassant largement les seules organisations qui le composent, pour en faire une propriété citoyenne.

    C’est aussi cette démarche qui nous permettra de peser dès aujourd’hui, concrètement, sur les orientations de la gauche dans son ensemble, sans attendre le rapport des forces issu des élections. Plus que jamais, notre Parti, avec la richesse et l’expérience de ses militants, doit être au cœur de cette implication populaire. Notre responsabilité est énorme pour apporter des solutions de haut niveau à la fracture de civilisation mise en œuvre par les forces de l’argent.

 

    Quant à moi, je suis disponible pour amplifier notre action auprès de toutes celles et ceux qui agissent pour matérialiser l’espoir de changements profonds dans le quotidien du plus grand nombre.

    J’ai été touché et honoré par la sincérité de tous ceux qui, au cours des derniers mois, m’ont soutenu dans ma démarche, et qui ont toujours su, malgré certaines difficultés, faire avancer le débat démocratique au sein de notre Parti, écartant analyses et interprétations arbitraires sur les positionnements des uns et des autres.

    Le « tour de France » que j’ai engagé m’a permis d’échanger avec des milliers de militants communistes et du Front de gauche. J’ai en quelque sorte « grandi » avec eux grâce à une forme d’apport mutuel. J’ai conforté ainsi ma conviction que la parole libérée dans le respect mutuel est d’une richesse considérable, tant sur les contenus des changements indispensables à notre pays, que sur la façon d’envisager et de concrétiser ces changements aux côtés de nos concitoyens.

    Au sortir de ces premières rencontres, de la Bretagne jusqu'à la Côte d’Azur, du Sud-Ouest jusqu’au Nord-Pas-de-Calais, attentif et respectueux des choix des uns et des autres, je peux dire que je sors pleinement confiant dans l’engagement des communistes, qui mettent tout leur cœur et leur expérience au service de la lutte contre le système capitaliste.

 

    Parce que l’heure est grave, parce que la menace d’une régression sociale inouïe est programmée par les libéraux de tous bords, parce que les forces de l’extrême droite menacent, j’en appelle solennellement à la responsabilité politique de chaque communiste : quel qu’ait pu être notre choix pour la désignation du candidat du Front de gauche, entrons et participons sans retenue à la bataille qui s’engage.

    L’avenir de nos concitoyens, celui des peuples d’Europe et le propre avenir de chacun d’entre nous en dépend.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cousin 22/06/2011 19:50


Bonjour Monsieur,



Notre association AMRA milite pour la création d'un musée Robespierre à Arras , notre
démarche n'est pas politique mais seulement historique ,voila le texte fondateur de notre
association :
Par le rôle éminent qu’il a joué dans une période où se fondait le devenir de la France
et du monde moderne, Robespierre est unanimement reconnu comme un des personnages
considérables de notre histoire. Bien au-delà de nos frontières, le nom d’Arras est
associé à celui de son plus illustre citoyen et il est surprenant qu’aucun
véritable lieu de mémoire ne lui soit consacré dans sa ville natale. Acquise en 1990 par
la municipalité pour en faire un musée Robespierre, la maison qu’habita celui qui allait
gouverner la France, a depuis été affectée à une toute autre mission. Les
soussignés demandent instamment que la ville d’Arras restitue à la Maison Robespierre sa
légitime vocation et qu’elle devienne un musée qui aide les Arrageois et les innombrables
visiteurs à mieux connaître l’histoire de la Révolution et de celui qui en fut, quelque
opinion qu’on puisse en avoir,l'homme clé.

Déja deux Députés soutiennent notre démarche , vous pouvez visualiser les signataires de notre pétition en ligne
ici
-->> http://www.amis-robespierre.org/robespierre/liste-soutiens.pdf
si notre démarche vous interresse voici le lien de la pétition en ligne

-->> http://www.opc-moe.com/robespierre/cousin22.php

Robespierre ne fut pas l'homme dépeint par les historiens de la réaction Thermidorienne.
si vous avez 10 minutes je vous invite a lire mon petit mémo sur un mouvement de pensée chargé de
coordonner l'action des députés "Le club des Jacobins" qui fut dirigé par Maximilien de 1793 à 1794.
ici-->> http://www.amis-robespierre.org/robespierre/index-acteurs-de-la-revolution.html
Puis je vous invite à vivre les 2 derniers jours de Maximilien en cliquant
ici-->> http://www.amis-robespierre.org/robespierre/index-1793-1794.html

J'ai fait 2 sites consacrés à Robespierre (un ancien ARBR et un nouveau AMRA) que vous pouvez consulter
ici -->> http://www.amis-robespierre.org/
si vous constatez des erreurs n'hésitez a me faire remonter vos observations .

pour la pétition http://www.opc-moe.com/robespierre/cousin22.php

encore une derniére chose : pouvez vous SVP transmettre ce lien au plus grand nombre
merci



bonne journée

Alain Cousin


LEBRUN Paulette 22/06/2011 13:32


Cher camarade, ta déclaration du 19 Juin m'a énormément aidée à "supporter" les résultats de notre vote. J'ai apprécié que dans le texte n'apparaisse aucun NOM mais uniquement l'importance du rôle
de notre Parti dans dans le Front de gauche et sur les orientations de la gauche en général. Je t'avais rencontré dans les allées de la Fête de l'Huma et ton engagement m'avait rassurée. Je t'avais
d'ailleurs dit que j'en reprenais pour 15 ans. Une boutade qui avait déjà un sens. Merci et courage.


Edmond DECHERY 22/06/2011 08:58


Bravo André pour ton bon résultat, dont tout le monde doit tenir compte,ton courrage ton abnégation et ta clairvoyance. Tu nous a sans doute permis de sauvegarder encore notre un peu notre idéal
communiste.
Bien fraternellement
Edmond


SCHILTZ 21/06/2011 18:45


Suite au commentaire de cette page, je me pose ces questions : comment pourrons-nous avancer avec Mélanchon en tête pour les présidentielles et les législatives ? est-ce que les communistes dignes
de ce mot peuvent se retrouver en tant que communistes avec Mélanchon, ne seront-ils pas déçus ?


gerald rossell 21/06/2011 13:04


La catastrophe 2007 de la non candidature commune pour la gauche antilibérale ne s'est pas reproduite.
Voilà une bonne chose de faite.
Maintenant, tous unis au travail, partis du fdg et société civile.
Étant au pg depuis peu mais ayant milité dès le début de sa création pour la réussite du fdg, je vous informe que je serai vigilant -à mon niveau- à toute dérive de personnalisation de notre
candidat commun.

En effet le poète affirme :
"rien n'est acquis définitivement à l'homme, ni sa force, ni sa faiblesse".

Faisons confiance aux citoyens assoiffés de démocratie.
El pueblo unido jamas sera vencido.