Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • André Chassaigne
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale

Recherche

Le site Internet du député

SiteAndreChassaigne.PNG

Retrouvez toutes les interventions à

l'Assemblée nationale sur le site Internet.

Facebook

Dailymotion

Livre

Terrecommune

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:32

 

 

      Au retour de Durban, le 11 décembre 2011


Le rideau est tombé sur la Conférence de Durban. Les masques tombent aussi à l'issue d'un spectacle où les puissants auront joué au mieux les rôles qu'ils devaient tenir. Une fois de plus, leur comédie aura tenu le monde en haleine. Les tirades sur le devenir de l'humanité, la main sur le cœur, auront nourri les espoirs de tous ceux qui ont conscience du drame vers lequel court la planète. Les postures affichées auront même déclenché les applaudissements de quelques acteurs de second rang, relégués en figurants, mais tellement attachés à la moindre avancée.

Chacun savait pourtant que la partition avait été écrite par les gardiens du temple libéral, présents en souffleurs des pays industrialisés du Nord pendant toute la durée de la grande représentation finale. Les nations les plus riches ont su gérer avec cynisme leurs intérêts immédiats, conscientes que dans tout théâtre, pour reprendre la formule de Jean Vilar, « l'habit fait le moine ». Durban n'aura pas échappé à cette règle d'or !

Pour les autres, les peuples du Sud condamnés par le réchauffement de la planète, les petits Etats insulaires livrés à la montée des eaux, les pauvres et les personnes vulnérables de l’ensemble du monde, le grand spectacle de Durban est tout simplement une terrible tragédie, celle d'une mort annoncée par la perspective d’une augmentation de 4° C en moyenne de la température mondiale.

Et si, au final, quelques espoirs sont affichés avec une feuille de route jusqu’en 2020, si la pièce n'est pas complètement jouée puisque reportée à la Conférence des Parties de 2012 (COP 18), chacun repart avec le sentiment d'un immense gâchis au regard des enjeux pour tous les habitants de la planète, tant l’écart est grand entre les décisions prises et les scénarios scientifiques pour éviter la catastrophe climatique.

Tous les peuples, d'une façon ou d'une autre, paieront un jour la note. Les uns, ceux qui espéraient tant, en connaissent déjà le prix, celui de la famine, de la guerre et de l'exode. D'autres vivront un temps l'illusion de « l'émergence », certes indispensable et voulue par leurs populations, mais combien illusoire dans ce contexte. Les autres, qui portent la responsabilité historique de ce suicide collectif, pensent avoir sauvegardé leurs privilèges qui ne sont en fait qu'un miroir aux alouettes au service d'une poignée de nantis.

Tout reste donc à faire aujourd'hui après cette occasion manquée. Le plus petit dénominateur commun qu’est le texte de cette « fin de partie » ne laisse qu'un espoir : une large mobilisation de tous les progressistes et humanistes de ce monde qui n'en finit pas de glisser vers sa perte. Faisons donc en sorte que naisse des débris de Durban l'immense mouvement des hommes de bonne volonté, avec une seule ligne de conduite : « L’Humain d’abord ! ».  

Partager cet article

Repost 0
Publié par André Chassaigne
commenter cet article

commentaires

Dominique Gerin 21/12/2011 18:03

Cher camarade,
Ne sachant où placer la question que j'ai à te poser, je la place sur ton dernier post, même si ce n'est pas approprié.
Il s'agit de la proposition de loi relative aux habitats légers de loisirs et à l’hébergement de plein air et portant diverses dispositions relatives au tourisme, adoptée par l'Ass. nat. en
première lecture (texte adopté n° 757).
« ... une disposition a entrainé les foudres des associations de mal-logés. Elle oblige les personnes louant un emplacement de camping pour plus de trois mois à présenter un justificatif de
domicile pour une autre résidence principale au propriétaire du terrain. En clair, il s’agit d’éviter que des personnes élisent durablement domicile dans un camping. » C'est ainsi que Marianne2.fr
commente l'événement. Le même article m'apprend que le groupe communiste s'est abstenu. On aurait pu s'attendre à ce qu'il vote contre.
Je te saurai gré, cher camarade, de consacrer quelques lignes à expliquer cette abstention. D'avance, je t'en remercie.

Jacques Jouquez 21/12/2011 11:02

« une terrible tragédie, celle d'une mort annoncée par la perspective d’une augmentation de 4° C en moyenne de la température mondiale »
Ne nous emballons pas, et ne tombons pas dans le catastrophisme d’autant que la thèse du réchauffement anthropogénique, c'est à dire due aux gaz à effets de serre comme le CO2 qui est un
sous-produit de la combustion des énergies fossiles, souffre de nombreuses incohérences.
Les arguments :
1) Notre planète a connu des épisodes beaucoup plus riches en CO2 qu'à présent et la vie y était prospère...
2) Durant les centaines de milliers d'années qui nous ont précédé, l'augmentation du taux de CO2 atmosphérique a toujours suivi (et non précédé) les augmentations de température. C'est le dégazage
des océans provoqué par la hausse de la température qui a provoqué l'augmentation du CO2.
3) Dans un passé récent, la terre a connu des épisodes plus chauds et plus froids que maintenant sans intervention humaine et du simple fait de la variabilité naturelle.
4) Le recul des glaciers et la hausse du niveau des océans ont commencé bien avant et ne sont pas affectés par l'augmentation du taux de CO2 qui provient de l'utilisation des énergies fossiles par
l'homme.
5) La signature de l'effet de serre du CO2 ne se trouve pas dans l'atmosphère et cette dernière se réchauffe 10 fois moins vite que prévu, en contradiction avec tous les modèles !
6) La loi en logarithme qui relie l'élévation de température au taux de CO2 existant dans l'atmosphère implique que tout ajout de CO2 supplémentaire par rapport à celui que nous connaissons
aujourd'hui, ne peut induire qu'un très faible réchauffement supplémentaire.
7) Et surtout, surtout, il existe un modèle beaucoup plus convaincant que celui de l'effet de serre anthropogénique, sans modèles d'ordinateurs, pour expliquer les variations de température :
Celui de l'activité solaire !
Pour approfondir consulter l’excellent site http://www.pensee-unique.fr

gazeau 12/12/2011 10:55

cher camarade,
j'apprécie énormément ton effort, pour faire entendre la voix de la raison,dans le silence,des médias," des hommes de
bonne volonté".
En effet,sans ton bLog,j'ai beau écouter,regarder,PRESSE.française.SILENCE!!!
je regrette de le dire la gauche,RIEN à ce sujet.Aussi.
Hier soir,seule,la télé allemande a évoqué les résultats très inqiétants de cette parodie ONUSIENNE.
OUI,tout reste à faire,en france d'abord et surtout.
En tout cas je t'envoie touts mes remerciements pour ton engagement à cette cause,que je considère comme toi,la chronique d'une mort annoncée,la disparition des SAURIENS,comme il y a 65 millions
d'années.