Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Changer de politique

 Les résultats de ces élections municipales confirment le désaveu massif des Françaises et des Français vis-à-vis de la politique conduite par le Gouvernement. Face aux choix libéraux, qui rendent la vie toujours plus difficile pour des millions de personnes, la sanction s’exprime de façon différente : par une très forte abstention de l’électorat de gauche, avec des niveaux encore jamais atteints pour un scrutin municipal ; par le basculement à droite et une implantation du Front national dans de nombreuses villes traditionnellement ancrées à gauche.

bureau-de-vote.jpg

 Au regard de ce désaveu massif, le Parti Communiste Français n'est pas épargné par les gains de la droite, mais maintient globalement son implantation après avoir fait élire 94 maires de villes de plus de 3500 habitants au premier tour, et enregistré, au second tour, le gain de villes importantes comme Aubervilliers et Montreuil. Dans le Puy-de-Dôme, le gain de Thiers et Courpière, dont je suis le député, est aussi un signe fort. Ces milliers d’élus PCF, du Front de Gauche, progressistes constituent le troisième réseau national d’élus municipaux et de maires. Ils continueront à être des relais efficaces et utiles des luttes sociales et des attentes fortes des habitants au sein des collectivités.

 Là où ils seront présents, là où ils seront en responsabilité, nos élus devront pleinement prendre leur part dans la construction de politiques municipales répondant aux besoins de celles et ceux qui sont les plus en difficultés. Il s’agit également de structurer des champs de résistance aux politiques d’austérité en promouvant des politiques publiques locales exprimant les valeurs de la gauche. Je pense notamment à la défense des services publics locaux qui seront les premiers dans la ligne de mire d’une droite revancharde qui voudra solder ces piliers essentiels du vivre ensemble, et offrir de nouveaux marchés juteux aux entreprises privées. Quelle que soit notre position, dans des majorités de gauche, ou a fortiori dans les oppositions municipales, notre rôle d’élu progressiste doit être rendu visible, en contact permanent avec la population, pour donner de la force à notre façon de faire de la politique, plus humaine, au service de la justice sociale. Je n’ai aucun doute sur l’engagement de nos élus dans cette démarche.

 Comme l’affirment l’ensemble des forces du Front de Gauche, et beaucoup de militants de gauche, l’autre constat à tirer de cette élection est « l'urgence absolue de changer de politique, à commencer par le pacte d’irresponsabilité dicté par le MEDEF et la commission européenne ». La pire des choses serait désormais d’assister autour d’un remaniement ministériel, simple tentative de trompe l’œil, à un déni de sanction et à un repli mortifère sur une politique libérale contraire à l’aspiration du peuple de gauche et du monde du travail. Sans changement politique, rien ne sera possible pour la gauche demain. C’est en ce sens que le 12 avril prochain, le PCF et le Front de gauche donnent rendez-vous dans la rue, pour un sursaut politique, à toutes les forces progressistes et à tous celles et ceux qui ont le cœur à gauche.

 

bando-une-site-12-ok.jpg

 

Chronique publiée dans le journal La Terre

 


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Michel Berdagué 01/04/2014 14:13

Vous avez bien résisté en Auvergne , à Thiers et Courpière , à Clermont-Ferrand ...Et en attente du nouveau gouvernement Nous ne nous faisons aucune illusion en regard de la feuille de route de la
continuité de la politique économique conduite depuis deux ans . Car il y aurait un changement maintenant si en effet les impôts du monde du travail baissaient et non pas à la saint glinglin , en
2017 , année des présidentielles c' est plutôt après moi le déluge . Au cas où le discours du Bourget lui reviendrait en mémoire sur les finances , M. Valls suite au discours du candidat, pourrait
nommer Yves Dimicoli , Denis Durand ...avec le Programme l' Humain d' abord amélioré , pour le pouvoir d' achat , la croissance dans la planification écologique , et la lutte contre les
spéculations financières , le Pôle Public financier et bancaire avec les banques nationalisées , là avec des ministres communistes à des postes clés , santé éducation /instruction nationale ,
sécurité,fonction publique et industrie .... Là Nous serions sûr que le bonheur existe . Peu probable donc Nous allons Lutter le 12 avril un samedi de printemps avec pendant deux mois de
militantisme pour les élections européennes dont l' enjeu est stratégique à transformer l' essai de 2005 . Bravo pour l' Auvergne et la population .

Bernard le ch'ti 01/04/2014 11:11

Ah ça, André: je ne milite pas depuis 40 ans au Parti communiste, dans un syndicat de lutte de classes pour voir que le Président du Groupe FdG à l'Assemblée Nationale ne se présente que
"progressiste"!
Rester communiste est un impératif encore plus fort face au virage à droite des socialistes.
Parce que le parti court sans cesse après eux en mettant dans sa poche le drapeau de la révolution nous chutons.