Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • André Chassaigne
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale

Recherche

Le site Internet du député

SiteAndreChassaigne.PNG

Retrouvez toutes les interventions à

l'Assemblée nationale sur le site Internet.

Facebook

Dailymotion

Livre

Terrecommune

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 16:34

« Ce qu’il y a de plus scandaleux dans le scandale, c’est qu’on s’y habitue ». La phrase est de Simone de Beauvoir. Elle me revient souvent quand je mesure les dégâts de la politique conduite par la droite et Sarkozy, me désespérant des difficultés à mobiliser contre ce pouvoir dévastateur de l’argent, porté par les financiers et les grands groupes, aux conséquences si inhumaines.

Mais je me dis aussi que nous portons une très lourde responsabilité dans cette perte de confiance, qui conduit au rejet de la politique et à l’abstention. C’est sans doute ce qui nourrit mon obsession de faire de la politique autrement et mon obstination à concrétiser cette volonté dans mon activité de député.

Les élections régionales, comme l’exercice du mandat qui suivra, doivent nous permettre de développer un élan citoyen de grande ampleur pour construire ensemble un programme novateur pour l’Auvergne et associer ensuite la population à sa mise en œuvre.

C’est par la construction collective que grandira le rassemblement constitué en Auvergne autour du Front de Gauche. Avec une valeur partagée : l’humain avant tout !

Mais c’est aussi par cette approche et sa concrétisation que nous gagnerons sur le long terme la confiance des Auvergnats. Et notre début de campagne en est la meilleure illustration.

Nous le constatons dans les différentes rencontres, qu’elles soient informelles ou organisées en espaces d’échanges, d’analyses collectives, de co-élaboration du programme régional. L’intelligence et la volonté de gagner sont au rendez-vous. L’espoir grandit !

C’est bien à la lumière de ce début de campagne qu’il faut apprécier certaines volontés convergentes de réduire notre influence.

A ce titre, la tribune donnée au NPA à la veille de la présentation de notre liste est révélatrice. L’objectif est bien de nous enfermer dans un tête à tête politicien au sein d’une gauche de la gauche technicienne et réductrice.

Il s’agit d’occulter aussi la composition de notre liste, jeune, rassembleuse, large, diversifiée, et de taire ses orientations porteuses à la fois de l’exigence de transformer la société et de répondre aux besoins des Auvergnats.

Un reportage de France 3 Auvergne a pu ainsi transformer notre présentation de liste en feuilleton sur la gauche de la gauche.

N’en doutons pas : la machine à nous réduire est en route.

La meilleure des ripostes sera notre mobilisation !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par André Chassaigne - dans Impressions de campagne
commenter cet article

commentaires

Gerard 04/02/2010 10:48


J’ADORE ce genre de commentaire ! On ne peut plus argumenter, objecter, sans se faire traiter de manipulé, avec le petit mépris condescendant de celui qui a tout compris. Je ne connais pas ce «
monsieur clermontois » je suis du côté du bassin ambertois, très loin de Clermont d’où l’on vient peu nous voir et nous aider.
Or, nous manquons cruellement de bras pour tout ce qu’il faudrait faire : lors des réunions de la section, il y a un ou deux militants d’Ambert, pas plus, les autres viennent d’ailleurs, mon épouse
et moi, par exemple, retraités, faisons 70 km (aller-retour) pour venir échanger, tracter, distribuer.
Je ne pleurniche pas, je constate. Au niveau syndical, c’est le même désert, on a l’impression, comme Don Quichotte, de se battre contre les moulins à vent.
On crie « casse-gueule ! » depuis longtemps, mais rien ne bouge.
Le monde n’est pas manichéen, il n’y a pas les bons cocos d’un côté, qui auraient toujours raison, et les affreux braillards gauchistes de l’autre, il n’y a pas non plus, aujourd’hui, la Gauche et
la Droite, je pense que le clivage passe maintenant entre libéraux et antilibéraux.
Je crois donc que nous avons manqué une bonne occasion, je persiste et signe, car c’est mon analyse et celle de bien des militants que je côtoie. Çà ne m’empêchera pas de faire campagne, car je
souhaite me tromper, mais je sens un ras le bol général d’une situation identique toujours renouvelée d’élection en élection.


ciré 03/02/2010 23:05


L'union dans 3 régions indique donc qu'il y en a 19 qui n'ont pa fait l'union avec le NPA qui fait le choix, par sectarisme et par calcul politicien, de partir seul. Car jusqu'à preuve du
contraire, c'est bien le NPA qui est seul et pas le front de gauche, qui , je le rappelle rassemble trois partis et une multitude de militants syndicaux et assocaitifs (il suffit de regarder la
liste pour s'en rendre compte). Il faut arrêter d'être sous la pression de quelques militants, téléguidés par une "personnalité" clermontoise dont l'objectif n'a rien à voir ni avec les élections
régionales, ni avec les intérêts des Auvergnats. L'obssession du Monsieur en question est d'utiliser la tribune que lui offrent les "régionales" pour préparer les élections municipales à Clermont
Ferrand
Y'en a marre d'entendre les "pleurnicheries" de quelques uns alors que l'urgence est de se mobiliser

Discutez autour de vous, respirez l'ambiance, écoutez, cà et là, les propos des uns et des autres... bref, prenez la température et vous verrez que les gens se foutent pas mal de nos états d'âme
sur notre soi disant responsabilité dans le fait que le NPA a choisi de continnuer à vivre seul dans sa chapelle
Comme le dit André Chassaigne, tous les matins quand j'achète mon journal je sens le vent monter d'en bas qui me dit que la mayonnaise commence à être appétissante à 6 semaines du 1er tour
J'ai aussi en mémoire les leçons que m'administraient certains esprits chagrin en 2007 avant les législatives quand ils me disaient que j'étais "à côté de la plaque" en prétendant que j'étais bien
trop optimiste quant à la réelection de Dédé comme député... Résultat des courses: 43% AU 1ER TOUR ET 66% AU 2EME. Alors un peu de lucidité, un peu moins de compassion pour ceux qui sont les
véritables diviseurs et un peu plus de punch derrière ceux qui sont les rassembleurs


Gerard 29/01/2010 08:04


Certes ! Ne comptons pas sur les media pour nous faire la courte échelle ! Nous savons, et cela depuis belle lurette, de qui ils dépendent…
Mais ne les aidons pas à façonner notre caricature, nous avons tendu nous-mêmes les verges pour nous faire fouetter ! Nous nous disons rassembleurs, mais nous sommes incapables de fédérer toutes
les forces anticapitalistes qui existent dans notre région !
Il y avait pourtant une demande forte de tous les antilibéraux, qu’ils soient encartés ou non, et ce qui a été réalisé dans trois régions, à savoir l’alliance avec le NPA, aurait pu l’être aussi
dans la nôtre…
Allons à la bataille, avec courage, mais je crois que les exhortations, même enflammées, n’y suffiront sans doute pas.