Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • André Chassaigne
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
  • Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale

Recherche

Le site Internet du député

SiteAndreChassaigne.PNG

Retrouvez toutes les interventions à

l'Assemblée nationale sur le site Internet.

Facebook

Dailymotion

Livre

Terrecommune

3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 09:01

fralib_elephant.jpg

 De cette fin mai 2014, les peurs qui naissent d’un résultat électoral dangereux ne doivent pas servir à éclipser les luttes victorieuses engagées par les salariés. Deux de ces combats du quotidien, celui des salariés de Fralib - Thé l’Elephant dans les Bouches du Rhône, et celui des Pilpa dans l’Aude, viennent en effet d’aboutir à de vraies solutions productives, innovantes et garantes du maintien de nombreux emplois. Faut-il y voir un simple clin d’œil à l’histoire ou un exemple à suivre, riche d’enseignement politique ?

 Je pencherai naturellement vers la deuxième solution. Car, dans les deux cas, malgré des situations bien différentes, nous retrouvons les mêmes ingrédients. Celui d’actionnaires qui sont prêts à sacrifier l’outil industriel et ses salariés du jour au lendemain, pour poursuivre ailleurs leurs politiques de rentabilité. Celui d’une implantation syndicale forte dans ces entreprises, en lien avec leur Fédération nationale (FNAF CGT), grâce à laquelle des salariés font le choix de ne pas se laisser enfermer dans le seul jeu de l’abandon d’activité et de l’indemnisation pour perte d’emploi.

Pilpa.jpg

 Pour les Pilpa de l’Aude, la création d’une société coopérative ouvrière de production (SCOP), commercialisant désormais les glaces « La Belle Aude », concrétise deux années de lutte. Le million d’euros arraché au fonds d’investissement propriétaire de l’entreprise permet, aux côtés de l’engagement personnel des salariés, de l’engagement bancaire et des collectivités de redonner un nouveau départ à un outil agroalimentaire, avec 19 salariés et des crèmes glacées de qualité.

 Pour les Fralib de Gémenos, le combat contre la multinationale Unilever aura été encore plus long et intense. 1136 jours de « lutte des classes » jusqu’à ce 27 mai 2014, « jour anniversaire du Conseil national de la Résistance » comme le soulignait le secrétaire CGT du comité d’entreprise, pour parvenir à faire céder Unilever sur la base de l’exigence des salariés. Derrière cette victoire, il y a bien sûr des chiffres : 19,2 millions d’euros cédés par le géant Unilever pour le maintien et le renouveau de l’outil de production et 76 salariés maintenus dans l’emploi avec la création de la SCOP TI. Mais il y a aussi cette fierté de ne pas laisser aux seuls financiers le rôle de maîtrise de l’économie productive.

 Dans ces deux victoires, il est maintenant un élément qui sera déterminant pour le développement de leurs outils industriels. Celui de la présence et du maintien de leur production française sur les étals de la grande distribution. Cela dépend bien entendu de leur capacité à convaincre de la qualité de leurs produits pour les consommateurs. Mais ici, le rôle de la puissance publique doit aussi s’exercer à plein. Car nos géants de la distribution encaissent à nouveau des bénéfices nets record pour leurs actionnaires : 767 millions d’euros pour Auchan et 1,26 milliards d’euros pour Carrefour en 2013, pour ne citer que ces deux exemples ! Le partage du gâteau captif des consommateurs entre ces mastodontes de la distribution doit laisser de la place à ceux qui luttent et défendent la production française et les productions de qualité. Il faut maintenant en faire une exigence incontournable de la part des ministres de l’Agroalimentaire et du Redressement productif. Faisons-en aussi une grande bataille citoyenne des consom’acteurs que nous devons être !

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par André Chassaigne - dans Chroniques du journal La Terre
commenter cet article

commentaires

Marie Serve (radio arverne) 19/07/2014 16:11

BOnjour,

Comme Fralib, Pilpa ou la libraire Les Volcans à Clermont-Fd ont des problématiques similaires, voici une information qui retiendra peut-être votre attention.

Un documentaire est actuellement tourné sur l'aventure des 12 ex-salariés, nouveaux "scopers". Un film qui sortira a priori début 2015.

Pour l'heure nous recherchons quelques soutiens moraux et financiers, voici quelques liens que vous aurez peut-être la gentillesse de relayer sur votre réseau et/ou sur votre site :
http://fr.ulule.com/scop-des-volcans/
http://docuvolcans.over-blog.com/

ou encore :
http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2014/06/20/un-film-sur-une-scop-pour-la-librairie-les-volcans-grace-a-vous/

En vous remerciant par avance.

Eric et Marie (les 2 réalisateurs).