Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

"L'humain avant tout"...au coeur du résultat

 

Le coup est terrible. Mais il est tellement mérité ! Ce 1er tour des élections régionales confirme le désaveu massif de la politique désastreuse, disons même « inhumaine », conduite par le Président de la République et son gouvernement, avec le soutien d’une majorité parlementaire aux ordres. En Auvergne, la sanction infligée à la droite sarkozyste prend encore plus de relief, sa liste étant conduite par les ministres Marleix et Hortefeux.


Partout en France, la colère et la rancœur ont conforté une abstention massive, trop massive. Elles ont aussi conduit à un vote à gauche en nette progression, avec un rapport des forces clairement favorable au Parti Socialiste. La bipolarisation est cependant ébranlée par les résultats d’Europe Ecologie, en baisse pourtant sur les Européennes, et par les progrès du Front de Gauche qui gagne en crédibilité.


Je me suis beaucoup interrogé depuis l’annonce des résultats sur les raisons du succès plus marqué de la liste Front de Gauche en Auvergne.


Pour beaucoup, les 14,24 % que nous avons obtenus sont en effet un résultat qui fait événement, d’autant plus que le Front de Gauche recueille 6,95 % des voix dans les régions où il présentait une liste propre (contre 6,45 % aux européennes).


Tout d’abord, je dirai que notre résultat régional n’est qu’un succès relatif. Je ne me satisfais pas pour ma part d’un positionnement qui nous place à 13,79 % de la liste socialiste du Président sortant : le Front de Gauche n’a pas vocation à rester une force d’appoint d’un Parti Socialiste dominateur, une simple réserve de voix captive au nom du sacro-saint désistement républicain, le déversoir immuable d’un électoral de gauche déçu des travers d’une sociale-démocratie se refusant à transformer fondamentalement la société.


Pour ma part, je ne vois pas non plus dans le résultat auvergnat une simple validation des orientations du Front de Gauche. Certes, c’est la confirmation en Auvergne comme ailleurs qu’il est possible de créer un rassemblement crédible des organisations attachées à la transformation sociale, sur la base de propositions fortes portant le fer au cœur du système capitaliste.


Encore faut-il que ce rassemblement ne se limite pas au seul pré-carré des organisations qui la composent ou susceptibles de la rejoindre. Il doit s’ouvrir, comme nous l’avons fait, aux porteurs de mutations politiques que sont les militants du mouvement social, les bénévoles associatifs ou les élus progressistes sans appartenance de parti. Il doit aussi faire éclater les carcans de la pensée et des discours formatés qui sont si souvent ceux des dirigeants nationaux, souvent décalés des réalités locales dans la hantise des positions à maintenir et l’obsession des scrutins à venir. A les entendre, je mesure ce qui nous sépare…


Je crois vraiment que le résultat obtenu en Auvergne, et plus particulièrement le Puy-de-Dôme, tient pour beaucoup dans le parti-pris d’une façon vraiment différente de faire de la politique.


C’est l’impulsion que j’ai voulu donner dès le début de la campagne, dans la continuité d’une pratique que nous avons depuis longtemps dans la circonscription dont je suis devenu en 2002 le député. Car c’est bien pour l’essentiel cette pratique qui a permis alors mon élection et le renouvellement de 2007. Nous confirmons aujourd’hui qu’elle répond à une attente forte : les citoyens veulent se réapproprier la politique, la « chose politique », qui ne doit surtout pas être simplement déléguée à des élus ou responsables de parti, aussi vertueux soient-ils.


Voilà, pourquoi nous avons co-élaborés pendant plusieurs semaines nos propositions régionales, dans des échanges d’une très grande richesse, associant la construction d’un projet local à l’exigence de la transformation sociale, mêlant les grands enjeux nationaux à des orientations régionales concrètes, les uns se nourrissant de l’autre.


Avec un questionnement obsessionnel : les mesures que nous proposons sont-elles de simples airbags de la politique libérale ou sont-elles au contraire des leviers offensifs contre cette politique ?


Ce bouillonnement inédit a été une forme de révélations pour beaucoup d’entre nous, notamment nos partenaires, peu habitués à cette « démocratie active ». Il a abouti à un « pacte citoyen », support de notre campagne, mais en évolution constante puisqu’il s’est enrichi jusqu’à la veille du scrutin. Et il sera bien évidemment un mouvement permanent durant l’exercice du mandat des élus « Front de Gauche » : une campagne électorale n’est en aucun cas une parenthèse, mais simplement un mouvement plus intense dans le fil d’une pratique démocratique quotidienne.


Quant à l’appellation de notre liste « l’humain avant tout », ce n’était que l’expression verbale de l’essence même de notre rassemblement. Beau titre, beau slogan… mais pas seulement un titre et un slogan ! Je dirais, au risque de faire sourire, que c’est cela même qui justifie notre engagement politique. Cette évidence est trop souvent oubliée… et pas seulement dans les rangs de partis qui placent l’argent avant l’humain ! Ce choix de l’humain nous a donné un souffle et une pêche incroyable, d’autant plus qu’il a été ressenti comme tel par la population régionale. Au cœur de notre campagne, il est aujourd’hui au cœur du résultat.


Ces propos sont bien éloignés du microcosme parisien qui se gausse de ces analyses « au ras des pâquerettes » d’un élu de province « que l’on aime bien », mais qui n’est pas dans le moule, dont on salue bien sûr les résultats, mais avec un sourire entendu. Mais peut-être ces propos seront-ils un jour pris en compte. Peut-être…


Quant aux négociations pour le second tour, nous les avons conclues hier en nous rassemblant avec les listes socialistes et celle d’Europe Ecologie. J’en tirerai le bilan dans une prochaine expression. Ma volonté est en effet de continuer à faire vivre ce blog.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

DAMASE 02/04/2010 21:23


MERCI POUR CETTE FORMIDABLE CAMPAGNE MENEE PAR UN HOMME EXEMPLAIRE GENEREUX QUI A SUE REPRESANTE LES IDEES ET LE SENTIMENT DE FRUSTRATION D' UNE TRANCHE DE LA POPULATION QUI DEVIENT DE PLUS EN PLUS
IMPORTANTE.JE PENSE A NOS ANCIENS AVEC DES RETRAITES DE MISERE ,JE PENSE A NOS JEUNES SANS EMPLOIS JE SUIS ET JE RESTE AU COMBIEN REVOLTE
PAR CETTE SOCIETE INJUTE IMORALE QUI CREUSE DE PLUS EN PLUS D'INEGALITE ENTRE LES GENS.
JE SUIS DE CEUX QUI ONT EU LA CHANCHE DE CROISER DANS LA VIE ANDRE CHASSAIGNE EN TANT QU'ANCIEN ELEVE ET JE DIS QUE SAURAIT ETE UN HONNEUR ET UNE CHANCE POUR L'AUVERGNE QUE DE L'AVOIRE COMME
PRESIDENT DE REGION.
BRAVOS DEDE


angélique Giorgi 25/03/2010 10:11


Cher André Chassaigne,
Je tiens tout d’abord à vous féliciter pour votre score. Mais il ne m’étonne guère, car durant toute la campagne, j’ai lu avec avidité votre blog qui m’a apporté un véritable souffle d’espoir tant
il augurait votre succès. Pour moi, il ne fait aucun doute que c’est votre façon de faire de la politique au plus près du terrain, à l’écoute de l’autre, au corps à corps dans l’échange, qui
explique l’adhésion des électeurs à votre liste. Il est temps que les communistes s’inspirent de votre campagne peut-être au « ras des pâquerettes » mais qui pointe, oh combien, les citoyens sont
en attente de propositions alternatives et originales. Evidemment il faut faire l’effort d’aller vers eux, et pas seulement en période pré électorale, mais qui a dit que dépasser le capitalisme
serait chose facile et aisée ? Mais n'est-ce pas dans la pratique qu'il faut que l'homme prouve la vérité ?
En sud Luberon (Vaucluse), nous comptons bien persévérer, en nous attaquant, en priorité, à la directive service, ancienne directive Bolkestein, qui peut désormais être appliquée. Les conséquences
ne se sont pas fait attendre. Dans le cadre de la transcription en droit français de la directive le champ de la petite enfance passerait du secteur sanitaire et social au secteur marchand.
Conséquence directe, selon les syndicats, l’accueil en surnombre des enfants va augmenter de l’ordre de 10 à 20 %. En revanche, le nombre de professionnels les plus qualifiés, et donc les mieux
payés, passera de 50 à 40%.
Les communistes du sud Luberon ont eu l’idée de faire pression sur leurs élus régionaux pour obliger le Président de Région Michel Vauzelle (PS) de déclarer la région hors directive service. Comme
cela a été fait en d’autres temps avec l’AGCS. Evidemment l’effet sera plus symbolique qu’efficace mais si nous ne nous mobilisons pas très vite nous signons là, la fin de tous nos services
publics. Je profite donc de votre blog tellement apprécié par des camarades de tout l’hexagone pour inciter à l’échange d’idées et à la mise en réseau de toutes nos initiatives.
Je vous remercie donc André Chassaigne, d’être un élu de terrain non formaté, car c’est justement votre petite musique singulière qui sonne juste aux oreilles des élus et militants ruraux, mais pas
seulement si j’en juge l’invitation des camarades parisiens. Aussi, vous devez continuer à alimenter votre blog, car n’oubliez jamais qu’une idée devient une force quand elle s’empare du plus grand
nombre.
Angélique Giorgi (La Tour d’Aigues)


Raphaël 18/03/2010 23:19


Bonsoir,

J'ai 25 ans et j'ai voté pour le Front de Gauche au premier tour. Je suis ravi que ce rassemblement de gens de gauche ait fait un bon score en Auvergne. Malheureusement,au 2e tour, la liste devra
fusionner avec le PS qui me déçoit beaucoup depuis plusieurs années en se rapprochant de plus en en plus de la social-démocratie et du blairisme.

Alors que faire? Bien sûr la logique serait de voter Souchon pour faire barrage à la droite mais ne serait-ce pas donner mon vote à un parti qui ne le mérite pas du tout?

En cas de victoire de la gauche, les élus "Front de Gauche" auront-ils une quelconque influence sur la vie politique de la région?

Cordialement.


Gérard Blanchet 18/03/2010 14:07


A Claude,

Je comprends la frustration que vous ressentez dans le Cantal et je l'ai dit dans mon premier commentaire mais il ne faut pas accuser les camarades communistes du Puy de Dôme ni dire que les
camarades de l'Allier ont cédé un siège à la Haute-Loire. Il faut tenir compte du suffrage universel et de la réalité des chiffres.

Par rapport à 2004 l'Allier a perdu des suffrages et les 3 élus sortants ne sont plus que 2.

Les 3 autres départements ont progressé avec une forte hausse dans le Puy de Dôme il est donc complètement normal que le PCF retrouve ses 3 sortants, la prime étant pour 2 PG et 1 GU (le seul
département où il y aura des élus front de gauche non PCF).

Dans la Haute-Loire (une sortante PCF) les camarades obtiennent 14,47% des voix de gauche et ont donc normalement un siège au calcul à la proportionnelle sur les 4 que peut espérer la gauche au
second tour.

Dans le Cantal, le front de gauche bien que progressant atteint 12.98% des voix de gauche et n'obtient pas de siège à la proportionnelle sur les 3 que peut espérer la gauche au 2e tour.

Il ne faut pas baisser les bras, chers camarades, mais continuer de manière opiniatre le boulot avec l'aide des autres camarades du front de gauche de la région. Le Cantal n'est pas, encore, une
terre de gauche mais il faut sans doute là plus qu'ailleurs labourer encore et labourer toujours.

Et dimanche malgré votre déception voter pour la liste de gauche car sinon votre défection (3500 voix) et puisqu'il s'agit d'une élection régionale risquerait de priver soit Evelyne Valentin (PCF
4e de la liste Haute-Loire) soit Pascale Semet (PCF 8e de la liste Allier) toutes les deux en position charnière. Il faut donc pour que ces deux camarades soient élues qu'il y ait un excellent
report de voix partout dans la Région.

Fraternellement.
Gérard Gauche Unitaire Allier ex-prof de Maths!!


malroux 18/03/2010 11:02


Bonjour cher camarade,
A la suite des négociations du lundi je suis profondement déçu de la position des camarades du puy de dome, aurai t'il pas pu nous ceder un candidat a un poste éligible pour le cantal. l'exemple de
l'allier et exemplaire pour la haute loire et démontre que pour le cantal il en aurai put etre ainsi de la part du puy de dome. En agissant ainsi vous décevez les électeurs qui ont voter pour le
front de gauche et je pense que lors de prochaine élection nous seront en baisse alors que la nous avions l'accasion de faire évoluer le front de gauche.
le cantal est toujours le parent pauvre de la région et le restera malgrés les efforts consentis par nos militants.
tout cela est mon avis personnel.

membre du comité federal du pcf claude malroux


Lionel Bredeau 17/03/2010 10:02


Bonjour Dédé,
Bonjour Dédé, devenu « incontournable ».
Quelle fierté de voir le résultat obtenu grâce à tes méthodes hautement démocratiques et à tous les camarades du Front de Gauche, sur la liste mais aussi sur le terrain, à qui j'adresse un grand
salut. Te concernant, je garderai un souvenir impérissable de ta rencontre à Lachaux avec les viticulteurs, toute en simplicité mais avec tant d'enseignements: ça, c'est de la politique ! Quelle
fierté !
Tu as raison, il faut poursuivre l'aventure. Le Front de gauche doit constituer un espoir de plus en plus vivace dans l'opinion. Et je soutiens tout à fait la proposition de Gérard Blanchet de
constituer des comités locaux qui feraient renaître la démocratie au plus près des gens. C'est indispensable qu'aux prochaines élections, nous pesions encore plus. En écoutant ce matin sur
France-Inter François Hollande accepter lui-aussi le "travailler plus longtemps" pour sauver les retraites sans évoquer le chômage massif des jeunes, je me dis qu'il faudrait même que nous, en
dehors des querelles de ténors, nous soyons en 2012 avec un programme très précis, financé, et dans lequel chaque génération, chaque corporation, chaque catégorie sociale - hormi les nantis bien
sûr - puisse trouver une réponse à ses problèmes. Et pourquoi pas être la première force de gauche dans 2 ans !
En attendant, bonne fin de campagne et bon courage aux élus de notre Front de gauche pour les 4 années à venir.
Bien fraternellement. Lionel.


Magali 16/03/2010 19:59


Cher André,
voila, je me lance, juste un petit mot pour te dire ...
Te dire et parle de ces yeux qui brillent autour de la table où l'on dépouille l'urne de ma petite commune, et ces sourires à l'annonce du résultat : 46% pour le Front de Gauche.
Te raconter que sympathisante, je me suis prise au jeu de cette campagne, et pour la première fois depuis si longtemps, j'ai voulu y croire, vraiment.
Témoigner des commentaires enthousiastes et cet Espoir que l'on voit naître au coeur des gens qui soudain lèvent la tête.
Alors, oui continue.
Ce blog, cet engagement, ce combat pour l'Humain.
Pour eux, pour nous, ces anonymes.
Pour qu'il y ait d'autres regards radieux, d'autres visages qui s'illuminent, d'autres lendemains qui chantent encore.


bruno 16/03/2010 18:55


bonjour André,

Je ne suis pas un militant mais un sympathisant a qui toi et toute ton équipe m'on redonné ESPOIR, aux justes causes, à la place de l' humain dans notre sociétè en pleine mutation capitaliste.
Alors je voulais te remercier toi et tout les camarades qui ont montrés le chemin à prendre.
Alors il faut continuez encore; et encore à lutter, à combattre la politique sarkozyste.
Merci de m' avoir redonner un sens à la politique et de m' avoir fait poser une question.
DOIT je m' engager plus pour toutes ses valeurs humaines que tu défends,( réflexion que je prends)et croire à une vie plus juste.
Le changement est en route alors tant mieux que tu maintienne ce blog.
Merci encore pour cette campagne et quelqche chose est né.

Merci à vous tous


rima 16/03/2010 17:34


Cher camarade,

Je t'écris à nouveau sur ton blog, pour te dire que tu serais étonné de voir combien de camarades parisiens te soutiennent, et combien ces camardes aimeraient te voir dans leurs locaux, discuter;
échanger avec toi en toute fratérnité. Pour nous tu n'es pas un "élu de province" et au contraire on n'aime pas les gens qui se tuent à entrer dans le moule. Dimanche soir ce sont les résultats du
front de gauche en Auvergne que l'on attendait, parce qu'ici on est persuadé que la politique c'est sur le terrain qu'elle se fait, avec combativité et sincérité à la manière dont elle a été mené
en Auvergne.
Donc bien que tu ne sois pas sur les grands médias, saches qu'il y a des gens, certes loin de l'Auvergne, loin d'avoir des sièges, mais qui suivent ton chemin, cherchent tes infos et apprenennt de
ta tenacité.
Si tu passais par hasard, le 10 avril par le 14ème arrondisssement de Paris, à 11h00 (et jusqu'au soir) on inaugure notre nouveau local, tu y trouveras un endroit que l'on a voulu ouvert,
chaleureux. Tu y trouveras de nombreux camarades de lutte, de nombreux amis, des hommes et des femmes qui voudraient vraiment te serrer la main. Saches aussi que cette invitation sera toujours
valable avec autant d'envie et d'enthousiasme.


le roux 16/03/2010 15:24


Bonjour
Tu parle camarade de l'abstention énorme sur ce vote,sur cette élection mais je pense que le manque de discution,d'information sur le role la prise de pouvoir(voulue par l'état)de la région est
peut etre l'une des raison. Mais la plus importante est l'éloignement des élus de nous Nous les citoyens Voila peut etre aussi camarade pourquoi votre simplicité a fait que cette liste avec votre
nom a rassuré vos électeurs