Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Racisme ordinaire, combat du quotidien

 Les injures racistes proférées à l’encontre de Christiane Taubira, Ministre de la Justice, ne sont pas une simple banalisation des attaques verbales à l’encontre de celles et ceux qui n’auraient pas la « bonne » couleur de peau. Ces injures symbolisent un terrible glissement de la société française vers les idées nauséabondes de l’extrême-droite. Je partage pleinement l’analyse de Christiane Taubira qui parle de « dérive de la société française ».

taubira1311.jpg

 Comme chaque fois dans l’histoire, l’abandon en matière économique et social des classes populaires sert de terreau fertile aux idées populistes et au rejet de l’autre. Cette situation entraîne la perte des repères politiques et historiques. Elle permet aussi aux dominants et aux forces de l’argent, tenants du statu quo dans la répartition des richesses, d’opérer une véritable diversion, conduisant les plus modestes à épargner les vrais responsables de la situation.

 Certes, les brèches ouvertes par 10 années de « sarkozysme appliqué » ne pouvaient pas se refermer comme par enchantement. Mesurons l’ampleur des effets sur les consciences de la construction méticuleuse par une droite extrême d’une culture profondément réactionnaire et discriminante. Il s’agit par exemple de cet « ennemi intérieur », ressassé à longueur d’antenne de journal télévisé et de reportages, baptisé un jour « racaille », le lendemain « délinquant », le jour suivant « fraudeur aux aides sociales », aujourd’hui « Rom »… L’imprégnation culturelle qui en résulte produit indéniablement ses effets : une vision faussée et arbitraire de la société, et des peurs irrationnelles, masquant les réalités les plus violentes du système capitaliste, qui renforce l’insécurité sociale et une pauvreté grandissante.

 Combattre ce racisme ordinaire est rendu encore plus difficile avec un Président de la République socialiste, qui poursuit les grands traits de la politique économique, sociale et d’immigration de son prédécesseur. Lutter au quotidien contre la banalisation de la parole raciste exige en effet une lutte effective contre les difficultés sociales et économiques qui minent les citoyens de notre pays. Cela passe par des réponses politiques fortes, comme l’interdiction des licenciements boursiers, ou la hausse des salaires. C’est ainsi que la gauche peut marquer une rupture dans ce glissement dangereux des consciences. Elle doit avoir le courage de remettre au centre des débats politiques la question du vivre-ensemble, de la diversité ethnique et culturelle, du dialogue entre les peuples, qui sont les vraies richesses de notre monde.

 Disons-le aussi, nous avons un effort individuel à fournir pour ne pas laisser passer sans réaction certains propos qui jalonnent désormais notre quotidien. Combien de fois suis-je ainsi interpellé ouvertement par des paroles qui stigmatisent l’étranger ou le voisin, soudainement doté de privilèges exorbitants, alors qu’il se trouve lui-même dans la plus grande précarité ? Chacun sait combien il est difficile, dans ces échanges brefs, souvent sur fond de colère, de replacer les responsabilités réelles des uns et des autres, de démontrer que d’autres choix sont possibles plutôt que de céder à de simples réactions haineuses. Mais cet effort est indispensable. Plus que jamais nous devons nous astreindre à répondre, de façon claire et argumentée, pour renverser la dérive des consciences. Au racisme ordinaire, opposons le combat du quotidien.


 Chronique publiée dans le journal La Terre

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Michel Berdagué 19/11/2013 14:28

Oui ton écrit est structurant et fondamental . Le système capitaliste en stade suprême est tel que les détours sociétaux sont nombreux , et le mariage de l' année dernière en était un : la loi
allait passer. Mais là, en attaquant sauvagement une Ministre de la République, républicaine , laïque, qui plus est de la Justice , ils, ces forces de droites extrêmes de l' obscur, ont été
relayées depuis des années dans les mass média . Les atteintes sont profondes et ton dernier § est juste et de terrain , pour preuve un Camarade , Robert, en IdF en distribuant nos tracts , m'
affirmait, beaucoup les prennent - donc notre propagande passe et est audible et attendue- mais beaucoup reviennent sur leurs pas et disent à l' oreille :" Et l' immigration ....?" , indiquant par
là qu' ils laissent la porte ouverte au pire.
C' est grave et du fait de cette U.E. qui divise pour mieux régner , salaires , les Droits , les temps de travail, avec cette B.C.E. ils surfent sur la non mise aux normes identiques des Droits (
salaires Smic etc...et vers le haut ) pour tous les Peuples européens , en délocalisant et chercher le moins disant au seul bénéf. des déjà gavés. Une synergie des plus offensives des Luttes des
peuples et des forces du travail pour ce Pôle Public financier et banques Publiques de nouvelles gestions dans chaque pays , pourra obliger une Alternative avec l' Humain d' abord , l' autre étant
le pire et c' est grave en regard des élections partielles où ce Fdg stagne .Je pense que la propagande et présence Communistes doivent s' exprimer en Urgence , nous avons 4 campagnes engagées et
non pas une seule : -pour une justice fiscale- , le coût du capital et l' austérité dans cette U.E.et pour une politique économique pour le plus grand nombre , étant en interconnexion , la Sixième
et la démocratie à suivre. Les 3 premières sont Urgentes et à effet immédiat pour une Alternative efficace .