Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Extraits de l'intervention prononcée lors du Conseil National du PCF

Qu’est-ce qui doit être au cœur de tous nos débats ? Tout simplement, ce que tous, ici, nous constatons au quotidien : les difficultés qui sont celles des Françaises et des Français. Une vie de plus en plus dure, une angoisse systématique du lendemain, en particulier avec le sombre avenir préparé pour nos enfants. Des territoires et leurs populations en souffrance, avec des coups terribles portés au tissu industriel comme aux services publics. L’emploi, le pouvoir d’achat. Ce sont les préoccupations sociales qui doivent fonder notre réflexion ! La seule préoccupation que nous devons avoir, la seule, c’est de savoir comment nous pouvons être utiles pour améliorer le vie de nos concitoyens.


Aussi, si nous devions avoir une stratégie, c’est celle d’être au cœur du peuple. Non pas, comme le font certains, avec la volonté de le gagner par le verbe, en flattant les instincts, en surfant sur l’émotion. Bien au contraire, notre ligne de conduite doit être claire : faire appel aux consciences en co-élaborant avec les citoyens des perspectives politiques. Non seulement, parce que c’est notre identité de communiste. Mais surtout parce que c’est indispensable pour s’affranchir de l’extrême personnalisation des élections présidentielles et permettre à chaque citoyen de reprendre son avenir en main. Gagner les consciences, c’est aussi le meilleur des remparts que nous pourrions élever contre les réflexes de vote utile dans la dernière ligne droite des présidentielles.

L’objectif premier est donc de co-élaborer le contenu de la transformation attendue pour s’attaquer aux marchés financiers. Avec ce qui doit être pour nous une obsession : être utile pour améliorer la vie des gens. Et, pour cela, peser suffisamment pour faire avancer des solutions aux problèmes actuels avec un projet réellement de gauche. Mais, pour rendre majoritaires les contenus de transformation sociale, il ne s’agit pas de s’enfermer dans je ne sais quelle petite gauche, disposant d’une vague capacité de protestation. Notre ambition est au contraire d’être les artisans d’une gauche forte, puissante et majoritaire. Pour cela, c’est bien au cœur de la gauche que nous devons être.


Mais, pour préparer les échéances à venir, et pour les faire avancer au sein de toute la gauche, il nous faut d’abord gagner cette orientation au sein du Front de gauche. Là est la priorité.


Je voudrais revenir sur le sens de mon offre de candidature aux Présidentielles, revenir en particulier sur mon attachement à une candidature commune du Front de gauche. Certains ont un point de vue différent : il est légitime qu’ils l’expriment, même si je pense que c’est une erreur de vouloir imposer à tout prix un candidat communiste. D’autres ont un a priori contraire, pas toujours affirmé : ils excluent toute perspective d’un candidat communiste, parce que, par nature, il ne pourrait pas être rassembleur ! Un a priori qui montre une terrible perte de confiance dans la capacité de rassemblement de notre Parti. Je suis pour ma part favorable à un débat sans a priori, sans tabous, en toute transparence.


Mais, actuellement, la confrontation est terriblement déséquilibrée quand une offre de candidature est portée de façon individuelle, comme c’est le cas en ce qui me concerne : aucun relais de parti, aucune grande émission politique sur un plateau de télévision, aucune grande « matinale » à la radio. Dans ce contexte, un seul candidat s’imposerait, naturellement, effaçant toute expression communiste, excluant toute autre possibilité.


Mais ma détermination reste entière pour qu’un vrai débat ait lieu, sur les orientations comme les candidatures. Aussi, je confirme aujourd’hui mon offre de candidature et je la mets entre les mains des communistes et de leurs instances.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Gérard 11/01/2011 21:08


...Il ne s’agit pas de s’enfermer dans je ne sais quelle petite gauche, disposant d’une vague capacité de protestation...
Comme pour Carola, cette petite phrase m'interpelle : s'il s'agit de mesurer nos forces, alors cette idée s'applique aussi à nous, cocos encartés.
Toutes les forces de la gauche anti libérale doivent s'unir et s'entendre, sinon le néo libéralisme triomphera encore, qu'il soit dirigé par Sarko ou un clone du genre DSK. Ensemble, faisons-là
grandir, cette petite gauche, et travaillons pour proposer un programme clair à nos concitoyens, qui leur rende l'espoir et l'envie de voter pour nous.


carola kaufmann 10/01/2011 22:03


bonsoir : une autre petite gauche disposant d'une vague capacité de protestation.
Cette petite gauche, elle est dans les associations, les syndicats, c'est elle qui a lutté contre vents et marées contre le TCE en 2005, c'est elle qui a contribué à faire bouger, tant à partir de
son activité associative que syndicale les directions syndicales et qui a, en partie, généré le mouvement social contre la réforme des retraites. Que les ex-PS de la direction du PG aient voulu
mettre la main sur cette petite gauche est indéniable
et que maintenant, les mêmes veuillent s'emparer de la direction du PCF en est une autre encore..
Que JLM s'annonce comme le bruit et la fureur, à quels bons mots, mais ce n'est pas de cela dont, nous les hommes et femmes de l'ombre, avons besoin. C'est d'une ligne politique. Alors, Monsieur
Chassaigne, ou qui que ce soit d'autre du PCF, proposez là cette ligne politique. Les conditions politiques sont réunies.


GEBUHRER 10/01/2011 14:39


Oui , ç'est net et clair mais pourquoi N.. de D... cette référence à un appel dans cette lettre ouverte qui invite à signer alors que le site en question déploie une énergie sans bornes pour
brouiller les pistes ????? Est-ce que André a besoin de ça????mais si c'est le cas on n'a plus de parti communiste !!! Oui il ya au CN des camarades qui pensent ce que dit André , que le PCF ne
peut plus etc...
mais ces camarades disent ça depuis fort longtemps ; ça n'impressionne plus personne; en revanche , donner à penser que les communistes sont prêts à tout partager sauf la candidature à l'élection
présidentielle alors là , non ; impossible ; je ne fais pas de dessin ; ce n'est pas ce que dit André mais le site auquel il renvoie fait tout pour et de plus fait dire à la direction du PCF ce
qu'elle ne dit pas , n'a jamais dit .
André est aujourd'hui le SEUL candidat à la candidature du Front de gauche s'étant publiquement engagé dans les termes des exigences formulées le 7 par le CN ; tels sont les faits ; ceci a été acté
publiquement par P Laurent; que faut-il de plus ? Evitons de mettre les communistes sous pression ; il y en a d'autres qui s'en chargent fort bien et ça suffat comme çi . OLIVIER GEBUHRER


rossi 10/01/2011 14:26


Je suis en total accord avec l'analyse.
La candidature personnelle est totalement ignorée par la plupart des médias.
En ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon,à sa place je m'interrogerais du pourquoi m'accorde t'on autant de place?
Il est certain que la candidature de André Chassaigne en gêne pas mal!
Donc restons calme et continuons le débat.
Fraternellement.
Daniel Rossi.Vétérant du Parti Communiste Français.
Adhésion en 1956.