Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme - Président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée Nationale

Le changement à La Poste, c’est pour quand ?

 

 Le mal-être des agents de La Poste est maintenant connu… Mais pas encore reconnu, semble-t-il. J’ai été personnellement outré par l’appréciation portée par son Président, dans un récent ouvrage : des « gens un peu inadaptés » et qui « n’ont plus leur place dans les entreprises même si, à La Poste, ils restent boucler leur carrière, et font des déprimes à répétition ».

 C’est bien un mépris à l’égard de ceux qui sont en souffrance professionnelle qui est ainsi clairement affiché. Et pour cause : il faut bien assumer la politique mise en œuvre ! Depuis la privatisation de La Poste, les réorganisations, fermetures de sites, de bureaux, délocalisations et suppressions d'emploi se succèdent en effet à un rythme effréné. En dix ans, plus de 80 000 emplois ont été supprimés. Le nombre de suicides et de tentatives de suicide continue de s'amplifier au sein du groupe : plus de soixante-dix en 2010 et le constat d'une recrudescence en ce début d'année.

 Dans son rapport annuel de 2011, le syndicat professionnel des médecins de prévention de La poste avait alerté la direction : « L'intensification du travail et le resserrement continu des organisations, qui réduisent les marges de manœuvres individuelles et collectives, et les stratégies d'adaptation et l'évolution organisationnelle qui modifient les collectifs de travail et les repères professionnels des agents dans tous les métiers, engendrent une présence plus prégnante de troubles psychiques et de manifestations d'origine psychosomatique ». Dans ce contexte, suicides et tentatives de suicide, étroitement liés à des situations de vie professionnelle, surviennent dans toutes les régions, dans tous les métiers et aux différents niveaux de l'entreprise ; le taux d'absentéisme pour maladie atteint des seuils sans précédent ; les accidents de travail et les maladies professionnelles sont en très forte augmentation ; le mal-être au travail touche tous les niveaux opérationnels de l'entreprise.

 Les agents et les encadrants traversent des réorganisations rapides et successives. Mon mandat me fait rencontrer des agents de distribution confrontés à des situations d'épuisement physique et psychique, avec des tournées sans cesse rallongées et des organisations de travail à géométrie variable. Ainsi, ces 16 factrices et facteurs du centre de distribution de Lezoux, dans le Puy-de-Dôme, auxquels La Poste impose un transfert sur une plateforme courrier distante de 15 Km.

 Comment, dans ces conditions, la commission mise en place sur la qualité de vie au travail pourrait-elle endiguer les suicides au sein du groupe ? Même si les motivations de passage à l'acte sont toujours difficiles à définir, il apparaît de manière répétée que le lien avec le milieu professionnel est un facteur soit déclenchant, soit aggravant.

 C’est un fait : les postiers n'ont plus le sentiment d'avoir les moyens d'assurer un service public de qualité, le malaise social s’est étendu sur l’ensemble du groupe. Il faut maintenant que des mesures concrètes soient mises en œuvre, pour mettre un terme à ces restructurations incessantes où le facteur financier prime sur le rapport humain. Actionnaire de La Poste, l'État ne peut se dédouaner de la responsabilité qui lui incombe. A La Poste, il y a aussi urgence à changer de cap.

 

01903732-photo-logo-de-la-poste.jpg


Chronique publiée dans le journal La Terre. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

André Chassaigne

Député du Puy-de-Dôme, Président des Députés du Front de Gauche et du Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l'Assemblée nationale
Voir le profil de André Chassaigne sur le portail Overblog

Commenter cet article

ugip 06/05/2013 20:22

Bonjour,
La souffrance au sein du travail se fait ressentir par les employés. Est ce que la crise en est la cause?

Michel Berdagué 24/04/2013 15:00

C'est tellement grave, que j'ai oublié de dire que les passages à l'acte sont à l' évidence dans le fait même de la fonction du fonctionnaire qui a une grande opinion de sa mission de service
public et qui est dans son statut avec la haute tenue professionnelle pour servir avec compétence l'intérêt général , et c'est là que certains cherchent à déstabiliser , à te mettre en position de
fragilité, de " flexi-"sécurité"" . De plus il y avait par concours internes difficiles des possibilités pour exercer dans des postes à responsabilité , ce qui est impossible depuis de nombreuses
années . Là, aujourd' hui avec ces directions DRH utilisant des pressions psychologiques , des déclassements ,des accusations terribles ,des harcèlements, des injonctions paradoxales , des
culpabilisations avec les performances du toujours plus , la RGPP, bref toutes les conditions de travail dégradées que le privé connaît , là toutes ces méthodes programmées et voulues entrent en
contradiction totale avec la mission du service public et de la haute valeur que chaque fonctionnaire a de sa mission , de son travail . Là , il y a un clash très grave qui atteint au plus profond
le psychisme , de la crainte à l' angoisse qui est avec son symtôme un avertisseur et une alerte voire un signe pour résister qui te prévient puis il y a un autre stade très grave : la détresse .
Si des DRH sont formés à déconsidérer l' Humain et à le diriger comme un pion voire de le traiter de fainéants comme des politiques de droite mais aussi les mutants libéraux relaient , nous pouvons
dire qu' ils sont aux ordres de robots monstrueux et au service de qui ? Les CHSCT de la CGT et pas qu'eux n'arrêtent pas de dénoncer ces directions du personnel devenues "ressources humaines" où
les "performances"et "flexibilité" et "sécurité" sont dans l emploi avec toute la loi ANI en vote bloqué au Sénat et qui te revient avec la grande responsabilité des élues et élus FdG avec une
poignée de socialistes qui ne se renient pas mais trop rares, là c'est à un véritable choix soit ils sont avec tout le monde du travail soit avec les compères de Cahuzac et la droite la plus
réactionnaire. Les mauvais coups tombent les uns après les autres , l' amnistie aux luttes syndicales obligatoires du fait de la guerre de classe de ces patrons-voyous qui licencient dès qu' ils en
ont plein les poches de dividendes. Nous devons nous rassembler , les Communistes et au delà pour stopper ces dérives dangereuses et lutter pour changer dans le réel et réalité. Tu , vous n'allez
pa chômé jusqu' au 14 Mai, tu peux joindre Gérard Miller responsable de Recherche en Psychanalyse à Paris 8 qui ont fait un séminaire en 2012 avec un sociologue entre autres pour exposer ces graves
problèmes qui sont patents et dont c'est la règle . C' est en effet très grave et décrit par de nombreux universitaires chercheurs et que l' on ne raconte pas que les services des DRH ne sont pas
au courant de ces méthodes toutes identifiées à relents très sombres et très bruns .
Pour Nous dans la rue le 1er Mai international et revendicatif contre l'austérité et ses dérives , contre la finance toute privée, dans les entreprises privées et publiques et le 5 et après.
Une dernière remarque après le 30 septembre 2012 nous devions rassembler et intensifier les luttes car le TSCG a été la confirmation de notre raison du refus de participer aux casses multiples et
en premier du monde du travail et beaucoup n'ont pas compris la focalisation de ce mariage alors que pour des Communistes et pas qu'eux les unions libres sont revendiquées et vécues , de plus ce
leurre a permis tout le détournement et la mise en veilleuse des luttes alors que dans les cartons se préparaient cet ANI et bientôt ce G.M.T. atlantiste cher à ce Président qui se permet aujourd'
hui de nous dire que c' est l' emploi sa priorité et quid de la croissance : aux oubliettes . Je pense qu' il n' y croit absolument pas , cet ANI est une telle précarité que l' esclavage sera doux
pour notre bien et avec un tel chaos , choc de récessiobn nous vendre le G.M.T. comme un sacré truc nous sauvant alors que notre dépendance sera totale aux multinationales américaines. Florange out
, Alcatel - Lucent, ...la liste est trop longue c'est à un désert et friche que nous subissons et une atteinte sans précédent de toutes nos capacités de recherche et productives , ça doit
intéresser certains pour leur "libre" concurence faussée.
La Lutte continue. Et debout prolétaires , paysans et ouvriers et plus.

Michel Berdagué 24/04/2013 08:31

Bonjour,
Tu abordes un drame qui se déroule depuis des années. C' est celui des méthodes de managements du personnel considéré commme une marchandise , à déplacer au gré des décisions unilatérales , à les
adapter à la politique unique de l' entreprise , à les diriger comme des objets voire en gestion de stock à flux tendus et en variable d' ajustement . Là nous sommes très loin de l' Humain en
priorité car les performances mises en avant sont toutes accompagnées de culpabilisations pour te casser au plus profond . Tout ça était et est la règle dans le privé . Avec les privatisations,
France Télécom et Renault encore un drame aujourd' hui , et l'éducation nationale et les hôpitaux publics , tous les services publics , les personnels ont subi toutes les attaques ultra-libérales
et très réactionnaires à visée d' avant 1945 en se focalisant contre le C.N.R. et son programme - cf l' ANI - structurant et signifiant tout particulièrement humain cxontre la barbarie. RGPP
passant par là ,le statut des fonctionnaires était particulièrement visé , et ils n' ont eu de cesse d' appliquer les managements DRH du privé aux services publics en accusant de tous les maux les
fonctionnaires et leur statut , et les dégraissages en passant par les moules s' agripant au rocher jusqu' aux privilégiés car comme chacun sait en mimétisme de Cahuzac chaque fonctionnaire planque
des millions dans les paradis fiscaux , donc en culpabilisant à tout va et les offrant en pâture au salariat en galère se débattant dans le précariat avec des CDD à gogo et maintenant la règle et
la loi. En tant que Président et Camarade du PCF et FdG élu une intervention Urgente s' impose pour exiger la nomination d'un médiateur pour PSA , et pour la santé au centre de Paris de faire
connaître la proposition du projet alternatif du personnel , médecins et professeurs , pour l' hôpital Hôtel-Dieu de Paris qui avec la droite devait être récupéré par la justice , et maintenant
avec ce gouv; un projet bidon a été présenté non financé avec fermeture des Urgences et disparition de nombreux lits et services en en faisant un musée et des bureaux pour l' administration de
l'AP-HP et un centre de santé " debout" où le privé pointe à tout va pour de juteux profits en cassant la Santé Publique . Le persoinnel avec la population se défend dans un Comité& de Lutte et
debout se prend en chargez pour continuer ce que nous a laissé la Résistance pour la Sécurité Sociale et la Santé la meilleure pour toutes et tous . Pour le changement à la Poste le danger est
immense avec la casse de la Poste de la rue du Louvre autre lieu historique comme l' hôpital Hôtel-Dieu . Ils sont tellement arcboutés à leur dogme libéral ultra-réactionnaire que le pathos n'est
pas loin et que les soins en Urgence sont nécessaires pour stopper leurs délires et passer à quelque chose de constructif et de vie.